Notre histoire

Au début de l’année 2015, Nicolas Gouy lance le projet Magik Square. Il se pose ces deux questions :

– quelles sont les compétences nécessaires à mon fils de 7 ans pour qu’il puisse exprimer sa créativité ?

– comment passer du temps de qualité avec mon fils ?

Il est ingénieur informatique et se dit qu’il peut transmettre un super pouvoir qu’il a découvert quand il avait lui aussi 7 ans : la magie de la programmation. Il a alors l’envie de créer un jeu de programmation sans écran (car c’est dans le monde physique qu’il a la meilleure connexion avec son fils).

Il teste l’idée lors d’un startup week-end à Montpellier en mai 2015 et constitue une équipe d’ingénieurs, d’illustrateurs et d’enseignants intéressées par l’idée. Très vite, la mission est définie : « Inspirer les Créateurs de Demain ».

A l’été 2015, une campagne de financement participatif sur Ulule est lancée et l’équipe récolte suffisamment de fonds pour créer des prototypes de « La Chasse aux Bugs, un jeu de programmation sans écran ». Voici la vidéo de la campagne :

Voici une photo du prototype développé à l’époque :

eac39dc0a4705b57a224def4500cb0

 

Suivent plusieurs mois de production des prototypes, de rencontres avec des parents, des enseignants intéressées par le projet et beaucoup de tests avec les enfants.

Les prototypes de « La Chasse aux Bugs » ont permis à l’équipe de comprendre :

– qu’un jeu physique est un bon moyen de développer une nouvelle compétence en coopérant

– que la programmation est une nouvelle compétence qui intrigue, fascine ou pose question (mais en fait, qu’est-ce que c’est ?)

– que les adultes sont aussi intéressés par la découverte de la programmation

L’équipe a aussi appris que le produit était complexe et qu’il reviendrait très cher à produire. En novembre 2015, ils décident alors de se réorienter vers un produit plus simple, plus accessible au grand public. Ils valident leur nouvelle approche lors du startup week-end de Clermont-Ferrand au cours duquel ils remportent le 2ème prix du jury et le prix du public. D’autres personnes rejoignent alors le projet et les quatre porteurs du projet (Christophe Burville, Benoit Granouillet et Jimmy Szezur) commencent à travailler au quotidien sur leur nouveau produit : « The Bugs, un jeu de cartes coopératif pour découvrir la programmation ».

En décembre 2015, l’entreprise Magik Square est aidée par la région Auvergne pour lancer son projet.

visu1

Après trois mois de tests avec des enfants de tout âge et aussi avec des « gamers » adultes passionnés de jeu, l’équipe est prête pour une nouvelle campagne de financement participatif sur Kickstarter pour lancer la fabrication du jeu.

 

Leave a Reply